Actualités

Avril et sa filiale Saipol contraints de réduire leur production en 2017
28 Juin, 2017

Une décision difficile mais responsable pour la préservation de la filière française de transformation d’oléagineux.

Depuis plus de 30 ans, le groupe Avril et sa filiale Saipol se sont engagés dans la construction et la consolidation d’une filière industrielle oléoprotéagineuse performante et pérenne. Le développement de Diester® dès les années 90, et l’actuelle campagne de communication en faveur de ce biodiesel Made in France, sont une illustration parmi d’autres d’une volonté de développer et de sécuriser des débouchés rémunérateurs pour les agriculteurs français.

Dans la droite ligne de son engagement pour la pérennité de la filière, et alors qu’il fait face à une concurrence exacerbée par des conditions de marché défavorables, Avril annonce qu’il est contraint de procéder en 2017 à une réduction des volumes de graines transformées dans ses usines. Cette décision vise à préserver la compétitivité de ses outils au service des producteurs agricoles français, et se traduira par une diminution de 25 % des volumes de graines triturées cette année dans l’usine Saipol du Mériot (Aube), sans impact sur l’emploi du site industriel.

Par-delà cette mesure exceptionnelle, et afin d’éviter une baisse de la transformation plus conséquente, Avril entend proposer à ses partenaires une adaptation contractuelle des conditions d’achat de graines. Ces nouvelles dispositions devront permettre à Saipol de rémunérer plus équitablement la graine de colza en uniformisant sa valeur du premier au dernier point et ce, quelle qu’en soit la teneur en huile.

Effective à compter du 1er juillet 2017, pour la campagne 2017-2018, cette adaptation contractuelle se traduira par le paiement aux fournisseurs d’une prime reflétant les conditions de marché actuelles pour les points d’huile supérieurs à 40 %. Pour les campagnes suivantes, la prime sera réajustée en prenant en compte l’évolution des conditions des marchés graines / huiles / tourteaux.

Pour Yves DELAINE, directeur général délégué du groupe Avril et président de Saipol : « Réduire notre production est une décision difficile mais responsable. Au nom du groupe Avril, j’appelle chacun des acteurs de la filière, producteurs et organismes collecteurs, au sens des responsabilités pour garantir la pérennité et la performance de la filière colza France. »