1993 - 2006

Le club des villes Diester®

1993

Création de la société Rustica Prograin Génétique. En s’y associant, Sofiprotéol est partie prenante du regroupement des opérateurs du secteur des semences autour d’un acteur de référence. 

En 1994, afin de promouvoir Diester®, Sofiprotéol crée le « Club des villes Diester® ». Il regroupe les collectivités locales dont les flottes – notamment les bus – utilisent Diester® au taux d’incorporation de 30 %. En 1998, le Club regroupe déjà 30 membres. En 2003, il devient  « Partenaires Diester® ».

 

"Avec Jean-Claude Sabin et Philippe Tillous-Borde, nous avons littéralement battu la campagne pour proposer aux régions productrices de colza de participer à la construction de l’usine Diester de Grand-Couronne."

Yves Delaine, Directeur général délégué d'Avril

1996

Création de Novance en partenariat avec Rhône-Poulenc Chimie. Implantée à Venette, la société produit et commercialise des dérivés des huiles végétales pour des utilisations non-alimentaires, à l'instar de la glycérine utilisée dans de nombreuses préparations pharmaceutiques ou cosmétiques.

Renault Véhicules Industriels accorde sa garantie moteur au Diester®.

1994

Création, par l'Onidol et le Marché à terme international de France (MATIF) du marché à terme du colza, le premier du genre en Europe. Son objectif : fournir aux opérateurs un outil de gestion des risques liés aux fluctuations des prix.

1995

En octobre, inauguration de l’usine Diester® de Grand-Couronne par le Premier ministre Alain Juppé. Ses 120 000 tonnes de production en font la plus importante usine de biodiesel au monde. Un schéma original de financement associe les organismes stockeurs, dix-huit régions et neuf départements producteurs. 

Bunge décide de se retirer de la trituration en Europe. Sofiprotéol devient l’actionnaire de référence de Vamo Mills, filiale du groupe belge Vandemoortele, l’un des principaux opérateurs européens du secteur de la trituration, présent dans plusieurs pays d’Europe. L'exploitation industrielle des sites de trituration de Saipol (Sofiprotéol) est confiée à Vamo Mills.

1997

Création de Biogemma aux côtés du groupe international de semences Limagrain, d’Euralis et d’Unigrains. La société, spécialisée dans la génomique des plantes, travaille notamment sur la résistance des oléoprotéagineux. Sofiprotéol prend ainsi pied dans le domaine de la génétique des plantes.  

 

Un acteur majeur dans le secteur des semences

Conscient que la recherche pour l’amélioration des rendements des cultures est un sujet crucial pour toute la filière, Sofiprotéol intervient en soutien de la recherche sur les semences et prend des participations dans des entreprises du secteur.

Actionnaire de la société Biogemma spécialisée dans les biotechnologies, le groupe soutient également depuis la fin des années 1990 le dispositif de travaux de génomique Genoplante biotechnologie verte puis le GIS BV qui lui a succédé, destiné à améliorer le rendement, la résistance aux maladies et la qualité des espèces végétales.

 

1998. Prise de participation dans Glon Sanders, 

Leader en France dans le domaine de l’alimentation animale, un débouché majeur pour les oléoprotéagineux. 

"Le développement du Diester depuis 1993 avait entraîné une hausse sensible de la production de colza, et donc de tourteaux destinés à l’alimentation animale. Ce produit devenait de plus en plus stratégique pour nous. D’où l’intérêt d’entrer dans le capital de Glon Sanders." 

Alain Brinon, directeur général de Saipol de 2003 à 2015

En 2008, Sofiprotéol crée un fonds de soutien à la recherche semencière oléagineuse (FSRSO) dont l’objectif est de financer des projets innovants de sélection de variétés de colza et de tournesol.

1998. VANDEMOORTELE SE DÉSENGAGE DE LA TRITURATION

Alliance de Sofiprotéol avec Céréol, pôle oléagineux du groupe italien de l’agroalimentaire Eridania Béghin-Say. 40 % de la récolte française d’oléagineux et 60 % de la production d’huiles raffinées sont répartis entre Céréol et Saipol, qui assure désormais l’exploitation directe de quatre usines. Quinze ans après sa création, la société affirme ainsi avec force sa vocation industrielle.

1999. CRÉATION DE CRÉAGRO 

société de capital-risque orientée vers la création de sociétés innovantes dans les filières agroalimentaires et agro-industrielle

Un nouveau président pour Sofiprotéol

En 2000, Xavier Beulin remplace Jean-Claude Sabin à la présidence de Sofiprotéol. Exploitant agricole dans le Loiret, il est depuis 1999 président de la Fédération française des producteurs d’oléagineux et de protéagineux (FOP).

En 2010, il est élu président de la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles (Fnsea), principale organisation syndicale agricole française.

2003

Rachat de Lesieur, propriété d’Eridania Béghin-Say depuis 1988. L’acquisition de l’une des marques d’huiles alimentaires les plus connues en France intègre un important débouché de la filière oléoprotéagineuse, notamment pour le colza et le tournesol.

"Pousser le plus loin possible la chaîne de valeur de la graine. Tel est l’objectif que je me suis fixé à mon arrivée en 2000." 

Xavier Beulin, ancien président de Sofiprotéol

2001

Sofiprotéol franchit le cap des 50 salariés

Une directive européenne fixe à 2 % de la valeur énergétique des combustibles dédiés au transport, le pourcentage d’incorporation de biocarburants pour 2005, un objectif fixé à 5,75 % pour 2010.

Lesieur, le grand nom de l’huile

Créée en 1908 par Georges Lesieur, l’entreprise se spécialise dans la production et la commercialisation d’huile d’arachide. Durant la Seconde Guerre mondiale, elle ouvre des usines au Sénégal mais également au Maroc et en Tunisie pour la production d’huile d’olive.

Devenue le premier producteur français d’huiles alimentaires, la société se diversifie dans les années 1960 dans la mayonnaise, les plats cuisinés et les produits d’entretien.

Rachetée par le groupe italien Eridania-Béghin-Say en 1988, Lesieur est reprise par Sofiprotéol en 2003.

Dominique de Villepin, Premier ministre, annonce un nouveau « Plan Biocarburants » fixant un objectif d’incorporation de 5,75 % dès 2008.

Sofiprotéol inaugure une nouvelle usine de Diester à Sète (Hérault) d’une capacité de production de 160 000 tonnes.

Mise en chantier de 6 nouvelles unités visant à tripler la production de Diester®. Situées à proximité d’usines de trituration, à Venette (Oise), Le Mériot (Aube), Montoir-de-Bretagne (Loire-Atlantique), Bordeaux-Bassens (Gironde), Coudekerque (Nord) et Grand-Couronne (Seine Maritime), elles sont inaugurées entre 2007 et 2008.

Création avec Bunge de Diester Industrie International, filiale commune pour la production et la commercialisation de biodiesel dans l’ensemble de l’Union européenne hors la France.

 

"De la graine à la bouteille : tel est l’objectif stratégique qui a conduit la reprise de Lesieur." 

Yves Delaine, Directeur général délégué d'Avril

 

2004

Acquisition de Puget. Sofiprotéol renforce ses parts de marchés sur le créneau très porteur des huiles d’olive et devient le premier fabricant d’huiles alimentaires en France.
 
En visite à l’usine Diester® de Venette, le Premier ministre Jean-Pierre Raffarin annonce le lancement d’un « Plan biocarburants ». Il prévoit notamment de nouveaux agréments – volumes bénéficiant d’une réduction partielle de la taxe intérieure sur les produits pétroliers pour 800 000 tonnes de biocarburants dont 480 000 tonnes pour le bioéthanol.
 
Prise de contrôle de Novance (oléochimie).