Accord entre Sofiprotéol et le Ministère de l’Agriculture et de la Pêche du Maroc

Accord entre Sofiprotéol et le Ministère de l’Agriculture et de la Pêche du Maroc

Sofiprotéol a signé, jeudi 4 avril, avec le Ministère de l’Agriculture et de la Pêche du Maroc un protocole d’accord qui définit le rôle de Sofiprotéol dans le développement de la filière oléagineuse marocaine.

Cet accord s’inscrit dans le cadre du Plan Maroc Vert de développement de l’agriculture marocaine impulsé par le Roi Mohammed VI.

Sofiprotéol a l’ambition de soutenir l’augmentation des surfaces et des rendements de colza et de tournesol dans le pays, afin d’accroître la production locale d’huile en substitution à l’huile de soja importée.

L’engagement de Sofiprotéol au Maroc s’inscrit dans le cadre de son plan stratégique CAP 2018, qui vise à poursuivre l’internationalisation du groupe en s’appuyant sur des filières agricoles et agro-industrielles locales.

Sofiprotéol a pris le contrôle, en février 2012, de Lesieur Cristal dont il détient 41%, via le holding Oleosud. Cette opération fait suite à la cession de la participation de SNI et s’est accompagnée d’un renforcement de la part des institutionnels marocains.

Numéro un de l’huile alimentaire et du savon au Maroc, Lesieur Cristal, coté à la Bourse Casablanca, a publié le 1er avril des résultats de qualité, avec un chiffre d’affaires de 4,1 milliards de Dirhams marocains (DM) (370 millions d’euros), en hausse de 6%, et un résultat net de 119 millions de DM (11 millions d’euros), en net redressement après une année 2011 atypique.

Lesieur Cristal a lancé, fin 2012, deux produits nouveaux, Al Horra huile d’olive et Taous savon liquide. Par ailleurs, dans le cadre du Plan Maroc Vert, il joue un rôle d’ « agrégateur » au sein de la filière de l’huile d’olive.

« Notre engagement au Maroc illustre notre stratégie de construction de filières agricoles et agro-industrielles dans le bassin méditerranéen et en Afrique sub-saharienne. Nous participons ainsi au développement de l’agriculture locale afin de mieux répondre aux besoins alimentaires des pays du Sud » a souligné Jean-Philippe Puig, Directeur Général de Sofiprotéol.