Sofiprotéol rééquilibre ses implantations européennes dans le biodiesel en faisant évoluer le partenariat avec le groupe Bunge dans leur filiale commune Diester Industrie International (DII).

Sofiprotéol rééquilibre ses implantations européennes dans le biodiesel en faisant évoluer le partenariat avec le groupe Bunge dans leur filiale commune Diester Industrie International (DII).

Sofiprotéol adapte le périmètre de ses activités européennes dans le biodiesel rassemblées dans DII, filiale détenue à 60% par Diester Industrie, filiale de Sofiprotéol, et à 40% par KBBV, filiale du groupe Bunge. La filiale belge Oleon Biodiesel, qui était détenue à 100% par DII, sera désormais détenue exclusivement par Diester Industrie, ce qui permettra d’optimiser l’exploitation de cette unité, intégrée au site industriel belge d’Ertvelde appartenant à Sofiprotéol.

DII cède par ailleurs au groupe Bunge deux unités intégrées à des sites de trituration détenus par ce groupe : l’une en Autriche, à Bruck an der Leitha (Novaol Austria), marché peu lié aux autres activités de Sofiprotéol ; l’autre en Allemagne, à Mannheim (MBF). La joint-venture DII continue de détenir 100% de sa filiale italienne Novaol Srl ainsi que 50% de la société allemande NEW. La capacité de production de biodiesel de DII passe de 1 million de tonnes avant l’opération à 700 000 tonnes après l’opération.

Cette évolution, qui vise à renforcer la cohérence entre les sites de trituration, de raffinage et d’estérification du pôle végétal est conforme à la stratégie de filière de Sofiprotéol et aux objectifs du plan stratégique CAP 2018.